TOUT SUR CONSTANCE
bouton facebookbouton twitterbouton google plus

PARTAGER LA PAGE

CONSTANCE humoriste header

La biographie de Constance

Constance est une humoriste et comédienne française née en 1985 en Picardie.


Passionnée de théâtre depuis sa plus tendre enfance, Constance joue pendant 8 ans dans différentes troupes de sa région. 
A 18 ans, avec un bac littéraire en poche, elle intègre le conservatoire d’art dramatique de Lille, qu’elle abandonne ensuite pour approfondir sa formation au théâtre Le Bout à Paris avant d'intégrer l'équipe d'animation du « Festival international d'expression artistique libre et désordonné » en 2007.

Après plusieurs mois passés au sein du FIEALD au Trévise, Constance participe au Festival Côte et Rire de Capbreton où elle rencontre l'humoriste Sellig qui l'encourage à poursuivre dans cette voie.

En 2008, Constance crée son  premier spectacle "Je suis une princesse, bordel !", qu’elle tourne dans toute la France en 2009. 
Pétillante et irrésistible, blonde, belle et drôle, Constance entraîne le public dans son univers loufoque. Elle se glisse dans la peau de personnages déjantés en faisant oublier son propre physique : elle arrive sur scène habillée d’une robe de princesse rose en décrivant le prince charmant qu’elle souhaiterait rencontrer. Elle incarne ensuite Melle Kresselle, une prof de musique complètement délurée.

Toujours en 2009, à l’occasion du Festival « L’humour en capital », elle remporte le 1er prix Fnac et  le prix SACD.

Lors des « Estivales du rire de Dinard » présidé par Bruno Salomone, Constance gagne le luron d’or, 1er prix du jury. Elle participe à la carte blanche d’Anne Roumanoff à l’Olympia avec Kev Adams et Gaspard Proust et fait la première partie de Patrick Timsit à l’Olympia.



En 2010, elle joue aux côtés de Arnaud Tsamère, Arnaud Ducret, Caroline Vigneaux et bien d'autres dans la websérie loufoque « T'as rien mieux à faire ».

Début 2011, la carrière de Constance explose quand elle intègre l'émission  « On n’demande qu’à en rire », après avoir à maintes reprises refusées les sollicitations de l’émission. Le succès est au rendez-vous grâce à ses nombreux déguisements : Soubrette, Miss France, morte-vivante, dépressive, groupie de Brad Pitt, Mariée, Marilyn Manson ou femme de proxénète… 

En 2012, Constance arrête sa participation à l’émission de France 2 après un an de collaboration, suite à un sketch pour lequel elle reçoit la note de 58/100.


Elle joue pendant 6 mois son deuxième one woman show, co-écrit avec Jeremy Ferrari, « Les mères de familles se cachent pour mourir » à la Comédie de Paris à guichet fermé.
 Dans ce spectacle, elle campe des personnages travaillés jusqu'aux moindres détails et plus vrais que nature : une mère dépressive, une infirmière scolaire délurée ou encore une enfant de 8 ans quelque peu déséquilibrée…

La même année, elle participe à l’épisode 7 du Golden Show, en parodiant des pubs sms et l’émission « confessions intimes ».

En 2013, Constance tourne avec ce spectacle partout en France et pendant l’été 2013 elle sera au Festival d’Avignon.

PHOTOS
CRITIQUES PRESSE
CONTACT
ARTICLES